Visite officielle de Michelle Bachelet en France 8 juin 2015

chili.gifIl s’agit de la seconde visite officielle de Michelle Bachelet en France dans l’exercice de ses fonctions présidentielles, après la visite qu’elle avait effectuée lors de son premier mandat en 2009. Cette visite fait suite à l’entretien entre le Président de la République et la Présidente du Chili en septembre 2014 en marge de l’assemblée générale des Nations Unies à New York.

Le Chili et la France entretiennent des relations amicales fondées sur des valeurs partagées. Cette convergence se manifeste autant sur le plan intérieur (réforme éducative) que sur la scène internationale (promotion des droits de l’Homme). A l’occasion de cette visite sera signée une déclaration conjointe relative au renforcement du partenariat privilégié entre les deux pays, destinée à donner une nouvelle impulsion à la coopération bilatérale dans tous les domaines. La visite doit permettre d’encourager le développement des échanges économiques, notamment dans les secteurs stratégiques de l’énergie, des infrastructures et de l’eau, et favoriser les investissements croisés. Le renforcement de la coopération universitaire et scientifique est également une priorité. La France est d’ores et déjà le 3e pays d’accueil des étudiants chiliens. La conclusion d’un accord vacances-travail facilitera les échanges de jeunes.

Deux forums seront organisés en présence de la Présidente chilienne à Paris, l’un sur l’économie, l’autre sur la coopération universitaire et scientifique. La France et le Chili souhaitent renforcer leur coopération sur la promotion des droits des femmes. Une déclaration d’intention sera signée en ce sens.

La relation franco-chilienne s’inscrit également dans une relation plus large entre le Chili et l’Union européenne. La France est favorable à l’actualisation de l’accord d’association unissant le Chili à l’Union européenne.

Enfin, dans la perspective de la Conférence de Paris sur le climat en décembre prochain, la France et le Chili entendent travailler ensemble en vue de l’adoption d’un accord universel, juridiquement contraignant et différencié.

La France et le Chili coopèrent aussi étroitement au sein du groupe pilote sur les financements innovants.

Brève présentation de son parcours

Michelle Bachelet  est âgée de 63 ans, d’ascendance bourguignonne, est pédiatre de formation. Son père, général resté fidèle au Président Allende, est arrêté par deux fois et meurt en prison en 1974 des suites de tortures. Elle est à son tour arrêtée en 1975 avec sa mère et détenue quelques semaines à la ''Villa Grimaldi'', où elle est torturée. Elle se réfugie ensuite en Australie, avant de s’exiler en république démocratique allemenande  - RDA -

Elle revient au Chili en 1979. Elle oeuvre dans des ONG, aux côtés des victimes de la dictature, et effectue des analyses politiques pour le compte du Parti socialiste alors clandestin. Après le retour de la démocratie en 1990, elle travaille dans le service public de santé de la région de Santiago. Elle devient alors membre de la commission nationale de lutte contre le SIDA, puis consultante pour l’organisation panaméricaine de la Santé et enfin conseillère du ministre de la Santé. Elle intègre le comité politique du parti socialiste et rejoint le cabinet du ministre de la défense en 1998.

Le Président Lagos, arrivé au pouvoir en 2000, la nomme Ministre de la santé 2000-2002, puis ministre de la défense. Elle est la première femme en Amérique Latine à occuper ce poste. Portée par la concertation (coalition de centre-gauche), Mme Bachelet remporte l’élection présidentielle le 11 mars 2006. Elle est la première femme élue à la tête d’un état sud-américain. Très populaire à l’issue de son premier mandat, elle ne peut se représenter pour un deuxième mandat consécutif.

Le 14 septembre 2010, elle est nommée à la tête d’ONU femmes, agence qui a pour but de promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Elle quitte l’agence en mars 2013 pour être candidate du centre-gauche à l’élection présidentielle de 2013. Mme Bachelet est réélue présidente en décembre 2013 avec 62% des voix au second tour.

 

 

Michelle bachelet

Quelques chiffres clés du Chili

Présidente de la République : Michelle Bachelet, depuis le 11 mars 2014

Ministre des Relations Extérieures : Heraldo Munoz

Données générales

Superficie: 755 776 km²

Capitale: Santiago du Chili

Villes principales: Santiago, Valparaiso, Concepción, Antofagasta

Population : 17,56 millions d’habitants

Densité : 19,99 hab/km²

Croissance démographique : 0,99 %

Espérance de vie : 79,5 ans

Taux d'alphabétisation : 95,8 %

Religion : catholicisme romain (88%), églises protestantes (11%)

Indice de développement humain 2014 (ONU) : 0,819 (40éme rang mondial sur 187 pays)

Données économiques (2014)

PIB : 282 Milliards de dollars

PIB par habitant : 15 840 de dollars

Taux de croissance : 1,7% (2013 : 4,2 %)

Taux de chômage : 6 %

Taux d'inflation : 4,6 %

Solde commercial : +2,4 Milliards de dollars

Principaux clients : Chine, États-Unis, Japon et Brésil.

Principales exportations : cuivre (50% des exportations), fruits et produits de la pêche

Principaux fournisseurs : États-Unis, Chine, Argentine et Brésil.

Part des principaux secteurs d'activités dans le PIB (Banque mondiale 2014) :

agriculture : 3,6% // industrie/mines : 36 % // services : 60,4 %

Données concernant les relations bilatérales avec la France

Exportations de la France vers le Chili : 667 Milliards d'euros (2013 : 760 Milliards d'euros)

Importations françaises du Chili : 1 047 Milliard d'euro (2013 : 1 092 Milliard de dollars

Stock des investissements français : 1,7 Milliard de dollars

Communauté française au Chili (2013) : 10 649 personnes

Alliances françaises : 10 alliances françaises

Lycées : 5 lycées pour un total d’environ 6 000 élèves

Nombre de personnes apprenant le français : 30 000

Mobilité étudiante : 910 étudiants chiliens en France (2014-2015)

Instituts de recherche : CNRS, INRIA, IRD, INSERM. 11 laboratoires communs.

Visites de haut niveau : France-Chili : Premier ministre en janvier 2013 (Sommet UE-CELAC) ; Ministre délégué aux Français de l’Etranger en mars 2014 ; Ministre de l’Education en mars 2015 // Chili-France : Président Piñera en octobre 2010 ; Ministres de la Défense, de l’Intérieur et de l’Education en 2014 ; entretien du Ministre des affaires étrangères avec son homologue H. Muñoz en mars 2015

7 juin 2015

Ci dessous carte interractive du Chili

Groupe EUPHRATE : Conseils en Affaires - Stratégie de communication

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site