La Russie pas très satisfaite de l'élection française

Emmanuel macronMoscou, capitale de la Russie voit dans l'élection d'Emmanuel Macron élu président de la République française le dimanche 7 mai 2017 un véritable successeur de François Hollande, qui continuera d'exercer une politique de fermeté vis-à-vis du Kremlin. Emmanuel Macron@eo

Si Berlin et Bruxelles se réjouissent de l'élection ce n'est pas le cas de Moscou.

Angela Merkel, ou Donald Trump, ont réagi dès dimanche soir, Vladimir Poutine ne s'était toujours pas exprimé officiellement ce lundi  8 mai 2017. Alexeï Pouchkov, président de la commission d'information de la chambre de la Fédération - chambre haute du Parlement de la Russie-, a estimé que "la déception va s'installer très vite" chez les électeurs d'Emmanuel Macron, qui hérite selon lui d'un "pays scindé, divisé".

Interrogé par le site d'informations Sputnik, Dmitri Novikov, premier vice-président du Comité de la Douma d'État pour les Affaires étrangères, pense qu'"il ne faut pas s'attendre à d'importants changements dans un avenir proche" ajoutant "la politique précédente de Hollande était tout à fait euro-atlantique. La politique d'Emmanuel Macron ne différera point. Si Marine Le Pen avait été victorieuse, des ajustements auraient eu lieu".

La presse russe laisse transparaître sa déception et le journal Komsomolskaïa Pravda, titre "Ils ont mérité Macron"et qui estime que les français "devront passer par l'enfer de la globalisation"

A suivre...

Le 8 mai 2017

Groupe EUPHRATE : Conseils en Affaires - Stratégie de communication