Barcelonnette à l'heure du Mexique du 11 au 15 aout 2016

Difficile de parler de l’Ubaye sans aborder le Mexique. Curieux, direz-vous ? Et pourtant, dans la vallée, le Mexique fait partie de la vie de chacun des habitants. Barcelonnette la mexicaine s’enorgueillit d’une histoire magique, une aventure sans précédent, celle que connurent plus de 2 500 Ubayens, partis chercher fortune au Mexique dès le 19e siècle.

Certains connurent une réussite sans précédent, contribuant au développement économique et industriel du pays.

La ville célèbre chaque année cette histoire unique.

Durant tout l’été Barcelonnette met le Mexique à l'honneur. Le point d’orgue se déroule encore une fois du 11 au 15 aout 2016 à l’occasion des "Fêtes Latino-Mexicaines". Un festival haut en couleurs et riche en émotions avec chaque année, des concerts, déambulations, cours de danse Salsa, Folklore mexicain, mariachi, avec des artistes venus du Mexique.

Barcelonnette aux couleurs du Mexique

Restés fortement attachés à leur vallée d’origine, certains Barcelonnettes revinrent en Ubaye et firent construire de magnifiques villas bourgeoises, symboles de réussite et de leur ascension sociale.

Aujourd’hui les liens restent forts…

Hélène Homps, conservatrice du Musée de la vallée à Barcelonnette, témoigne:

Depuis 1995, le Musée de la Vallée à Barcelonnette accueille régulièrement les Cousins d’Amérique, descendants des émigrants valéians installés au Mexique dès la fin du 19e siècle. Tous viennent en famille, en couple ou seuls, témoigner de leur histoire familiale et interroger leurs racines Ubayennes.

Cette quête des racines est parfois à l’origine d’un rassemblement familial ; ce sont alors les cousins du Mexique qui emmènent au musée leurs cousins de l’Ubaye ! Des retrouvailles émouvantes entre membres d’une même famille, dispersée entre France et Mexique, ont lieu au musée de la Vallée. Ces rencontres sont précieuses pour le musée qui travaille sur la mémoire de l’émigration ubayenne aux Amériques, elles constituent un apport important pour une meilleure compréhension de l’histoire collective et pour appréhender la postérité du mouvement migratoire.

On découvre que certains patronymes qui ont aujourd’hui disparu de la Vallée sont toujours portés au Mexique ! Ces retrouvailles sont aussi une source d’enrichissement des collections du musée car les descendants confient souvent des photographies et des objets personnels, mais aussi des objets d’art populaire mexicain.

Avant le Mexique la Louisiane

Avant d’atteindre le Mexique, les frères Arnaud originaires de Jausiers se sont arrêtés en Louisiane et ont fondé Arnaudville. Cette révélation découverte qu’en 1992 a été apportée par Séola Edwards Arnaud en personne. Descendante à la 6ème génération de Jacques Arnaud, elle lève le voile sur toute une partie de cette fabuleuse histoire migratoire. Depuis maintenant plus de 20 ans, le village d’Arnaudville est jumelé avec Jausiers

Les villas et tombeaux, tout un symbole

Construites dès la fin du 19ème siècle, ces villas des « mexicains » sont de superbes demeures rivalisant de beauté et de détails architecturaux. Ces maisons, plutôt coutumières des stations balnéaires telles Cannes ou Nice, tranchent encore dans le contexte alpin de Barcelonnette. Surprenantes par leur taille et leur concentration, on en compte environ 80 entre Barcelonnette et Jausiers.

Le projet de la villa ne se conçoit pas sans un tombeau digne de la réussite des émigrants. C’est ainsi que dans la vallée, aucun cimetière n’échappe à la présence de tombes plus monumentales les unes que les autres, signées d’un style très décoratif, à l’image des villas que l’on peut voir dans la vallée. Pierre blanche, marbre, colonnes, vitraux habillent les tombes, chapelles, voire mausolées.

Cuisine et boutique à la Mexicaine

Dans sa boutique La Baïta, installée dans la galerie "les 7 portes", Christian Boéri propose des objets artisanaux qu’il achète lui-même au Mexique où il se rend deux fois par an. Le dépaysement peut aussi être assuré pour les papilles à Barcelonnette ! Une étape s’impose au restaurant Mexicain Adelita pour vivre l’ambiance mexicaine avec musique et décoration de là-bas. Fatijas, enchiladas, chili con carne… Tous les plats traditionnels mexicains y sont proposés.

Consulat honoraire du Mexique à Barcelonnette

Jean Chabre est l’un des 7 consuls honoraires du Mexique en France, il représente l’état mexicain et à ce titre possède des sceaux officiels. En poste depuis 2010, il renforce ainsi ses liens personnels avec le Mexique, où sa grand-mère avait émigré. Consulat honoraire du Mexique – Villa Anita – Place Aimé Gassier – 04 400 barcelonnette

Jumelage avec Valle de Bravo

Dès l’entrée de Barcelonnette, on comprend ses liens avec le Mexique en voyant qu’elle est jumelée avec le village pittoresque de Valle de Bravo. Depuis plus de 10 ans, ses deux villages cultivent leurs atouts communs à savoir la qualité des paysages, leurs reliefs montagneux ainsi que la diversité de l’offre touristique… Qui se ressemble s’assemble ne dit-on pas?

Danses mexique

Barcelonnette en fêtes

Les festivités se suivent et ne se ressemblent pas. Tout au long de l’été, Barcelonnette vibre au rythme des festivals, concerts, fêtes de village et rendez-vous culturels…Toutes les occasions sont bonnes pour festoyer à commencer par les fêtes Latino-mexicaines et ses cinq jours de concerts. Lors de cet événement on retrouve des danses, expositions et dégustation de téquila accompagnée de fajitas, pour faire découvrir aux vacanciers l’histoire privilégiée de l’Ubaye avec ce pays d’Amérique centrale et de faire retentir la culture mexicaine. Un événement haut en couleurs et riche en découverte qui offre des festivités sans égal.

Les fêtes latino-mexicaines sont l’expression la plus vivante des liens qui existent entre l’Ubaye et le Mexique.

Elles ont déjà une trentaine d’années et sont LE rendez-vous incontournable des Ubayens et des descendants d’émigrés de retour en Ubaye pour les vacances.

A l’heure des terrasses bondées, les mariachis entrent en scène et déjà ils impressionnent par leur costume : sombreros majestueux, cravate en forme de papillon, veston court, bottines et ceinture de cuir décorées de dessins de chevaux. La musique caractéristique qu’ils transmettent est la plus entraînante des mélodies ; sur les accords des violons, trompettes, guitares, vihuela et guitarron les terrasses se lèvent et battent des mains en rythme. Un spectacle pour les yeux et les oreilles

Rappel du Mexique à Barcelonnette

• Les fêtes Latino-Mexicaines

• Rues et villas à évocation mexicaines : Pl. Valle de Bravo, Av. Porfirio Diaz, Villa Puebla, Villa Anita…

• Boutique d’objets artisanaux mexicains "La Baïta"

• Galerie des "7 portes" référence au magasin "Las siete Puertas" fondé par les frères Arnaud

• Jumelage avec la ville de Valle de Bravo (Etat de Mexico) depuis 10 ans.

• Notre Dame de Guadalupe dans plusieurs églises

• Villa la Sapinière abritant le Musée de la Vallée

• Fresques de dessins mexicains

• Restaurant mexicain "Adelita"

• Cimetière aux tombeaux des mexicains

Le saviez-vous ?

¿ Chaque été, des étudiants de LSU à Bâton rouge effectuent un séjour d’immersion et de découverte dans la Vallée de l’Ubaye.

¿ Le Maire de Mexico, Marcelo Ebrard, est un enfant de Barcelonnette.

¿ La ville de Barcelonnette arrive première au classement publié par le Daily Telegraph des lieux secrets les mieux gardés de France.

Le 16 avril 2016

Groupe EUPHRATE : Conseils en Affaires - Stratégie de communication