Partez à la découverte de la Bulgarie

Icônes monastère d'Arbassani Bulgarie

@Barbara Deroin - Europe Orient

Icônes monastère d'Arbassani Bulgarie

@Barbara Deroin - Europe Orient

Icônes monastère d'Arbassani Bulgarie

@Barbara Deroin - Europe Orient

Icônes monastère d'Arbassani Bulgarie

@Barbara Deroin - Europe Orient

Icônes monastère d'Arbassani Bulgarie

@Barbara Deroin - Europe Orient

 

 

Icones - monastère d'Arbassani 

Bulgarie 

@Barbara Deroin 

Europe Orient 

La Bulgarie regorge de merveilles totalement méconnue et nous vous proposons de vous emmenez à travers un circuit à l’intérieur des terres la Bulgarie à 3 heures de Paris

Carte

 Carte générale de la Bulgarie

SOFIA

La cathédrale Alexandre Nevski est une cathédrale orthodoxe de style néo-byzantin située à Sofia capitale de la Bulgarie et servant d’église cathédrale au Patriarche de Bulgarie. Comportant 5 nefs et 3 autels elle peut y accueillir plus de 10 000 fidèles. C’est  la plus imposante cathédrale de la péninsule balkanique, l’une des plus vastes cathédrales du monde orthodoxe et l’un des symboles de Sofia. Basilique construite selon un plan en croix, elle comprend une coupole centrale dorée à l’or fin s’élevant à 45 mètres de haut. Son campanile, atteignant plus de 50 mètres, possède un carillon de 12 cloches pesant plus de 23 tonnes, la plus lourde est de 12 tonnes et la plus légère seulement de 10 kg. L’intérieur est décoré de marbres polychromes d’Italie, d’onyx du Brésil, d’albâtre et d’autres matériaux précieux. Le Pater Noster est inscrit en fines lettres d’or tout autour de la coupole centrale. Sa construction débuta en 1882 après la pose de la première pierre mais s’étala entre les années 1904 et 1912. Elle fut élevée en l’honneur des soldats russes tombés lors de la guerre russo-turque de 1877-1878 qui avait libéré la Bulgarie du joug ottoman. La cathédrale fut conçue par Alexandre Pomerantsev, avec le concours d’Alexandre Smirnov et Alexandre Iakovlev. Alexandre Pomerantsev décréta de changer le projet initial d’Ivan Bogomolov qui datait de 1884-1885. La conception finale fut terminée en 1898. La cathédrale prend le nom de cathédrale Saints-Cyrille-et-Méthode, entre 1916 et 1920, avant de recouvrer son appellation initiale. L’édifice devient monument culturel en 1924.

Sofia cathedrale

La cathédrale Alexandre Nevski de Sofia @Barbara Deroin - Europe Orient

Le monastère de Batchkovo  se situe près du village du même nom, en Bulgarie méridionale, à quelques 30 km au sud  de Plovdiv, second ville de la Bulgarie, aux portes de la ville d’Asenovgrad  soit environ 10 km au sud, sur la bordure septentrionale densément boisée du massif des Rhodopes. Le monastère de Batchkovo est par sa taille le second de Bulgarie après le  célèbre et remarquable monastère de Rila. Le monastère fut fondé en 1083 par Grégoire Pakourianos et son frère Abas - des militaires byzantins d'origine arménienne.

Monastere

 Monastère de Batchkovo @Barbara Deroin - Europe Orient

Son nom tire son origine  du mot bačko ce qui signifie frères. Grégoire Pakourianos était un chef de guerre byzantin à qui l’empereur byzantin accorda d’importants domaines fonciers dans les Balkans en remerciement de ses mérites militaires. C’est sur leurs terres que les deux frères firent construire le monastère, grâce au concours de nombreuses donations et le dédièrent à la Vierge Marie. Le monastère servait à la formation de moines et d’enseignants et le premier hôpital  y fut fondé. L’histoire de ce monastère a toujours été mouvementé et c’est ainsi que  jusqu’au XIIe siècle, conformément aux souhaits de son fondateur, le monastère accueillit principalement des moines. Lorsqu’il passa sous le contrôle de l’état de la Bulgarie, il bénéficia de généreuses donations de la part des souverains bulgares, notamment des tsars Ivan Asen II (1218 - 1241) et Ivan Alexandre (1331 - 1371).

À l’époque du second royaume de Bulgarie soit au XIVe siècle, le monastère devint l’un des principaux centres intellectuels de Bulgarie et se fit en particulier connaître pour son école littéraire. C’est vraisemblablement à Batchkovo que décéda le dernier patriarche de Bulgarie, Euthyme de Tărnovo (1327-1402). Le monastère survécut à la première vague d’invasion ottomane, mais fut pillé et détruit à la fin du  XIVe siècle. Il fut reconstruit à la fin du XVe siècle. Au début du XVIe siècle commença une nouvelle vague de constructions : le réfectoire fut construit en 1601, et l'église Sveta Bogorodica fut terminée en 1604. Durant  les 5 siècles de domination ottomane, il contribua efficacement au maintien de la langue et de la culture bulgares, en conservant de nombreux manuscrits.

Le musée du monastère expose une très importante collection ou l’on peut y découvrir  des livres liturgiques anciens, des objets rituels principalement des icônes, des monnaies anciennes et divers objets précieux. On  peut observer un firman du sultan Mehmed II, datant de 1452, ainsi qu’une épée qui d’après la légende, aurait été laissée sur place par l’empereur romain germanique Frédéric Barberousse au cours de la troisième croisade (1189-1190)

Mais si vous etes passionné d'icones alors une halte incontournable s'impose au monastère d'Arbasani dont vous pourrez découvrir ci dessous un diaporama. 

TARNOVO

La ville de Tarnovo est célèbre pour avoir été la capitale historique du second empire de Bulgarie jusqu'à sa chute le 17 juillet 1393. D’après les obervateurs écrivains byzantins, l'empereur latin de Constantinople Baudouin Ier serait décédé dans le donjon de la forteresse de Veliko Tarnovo en 1205 ou 1206.

Veliko

Véliko Tornovo @ Barbara Deroin - europe orient

Le mont Tsarevets se situe face au mont Trapezitsa, sur lequel se situe Veliko Tarnovo. Il est l'un des attraits majeurs de Veliko Tărnovo, en raison de la ville royale du même nom. Tsarevets est le symbole de la gloire du second empire Bulgare et de l'indépendance perdue au cours des invasions ottomanes en Europe. Forteresse imprenable, Tsarevets tomba des mains d'un traître. Actuellement une fois par semaine un spectacle son et lumières met en valeur la forteresse lors de la saison touristique

Veliko

Sons et spectacles Tornovo @Barbara Deroin - Europe Orient

D’éminentes personnalités de Bulgarie sont nés dans la ville de Tarnovo notamment le célébre économiste Nicoals Nenovsky en 1963 ou bien encore  le général Ivan Fichev qui fut ministre de la guerre de 1914 à 1915 sans omettre Saint Euthyme de Tarnovo, Patriarche de Bulgarie, réformateur de la langue bulgare et Saint Orthodoxe,  né vers 1327.

GABROVO

La ville de Gabrovo avec près de 70 000 habitants  est située au centre de la Bulgarie adossée au versant nord de la chaîne montagneuse Stara Planina ou Grand Balkan. La ville est construite sur la route d'un des principaux cols traversant la chaîne montagneuse, dans la haute vallée de la Yantra, une région pittoresque. Un conseil : Surtout ne pas dormir dans l’hôtel Balkan à moins de vouloir vivre des sensations fortes d’une autre époque et d’un univers surréaliste.

Ses industries textiles en ont fait la ville la plus industrialisée de Bulgarie au début du XXe siècle et lui ont autrefois valu le surnom de Manchester de la Bulgarie. A souligner que le village de Bojentsi est inscrit à la liste du patrimoine de l’UNESCO. Pour mémoire l'actuel directrice générale de l'UNESCO, Mme Irina Bokova est originaire de Bulgarie.  Vous pourrez y découvrir également le musée de l’humour ou la légende raconte l’histoire du chat de Gabrovo.

2

Une tasse  en deux parties représentant le chat de Gabrovo @ Europe Orient

Selon la légende les habitants coupaient la queue des chats car à chaque fois qu’ils franchissaient la porte d’entrée il fallait se dépêcher à refermer la porte afin de conserver la chaleur dans la maison. C’est ainsi que vous trouverez que des chats sans queue. Economie oblige !

PLOVDIV

Une des plus ancienne ville d’Europe est Plovdiv connue puisque les premières traces de civilisation trouvées à cet endroit remontent de la période mycénienne, soit la fin du IIe millénaire av. J.-C..

Plovdiv

Maquette du théatre antique à Plovdiv @Barbara Deroin - Europe Orient

Plovdiv était une ville fortifiée thrace appelée Eumolpias. En 342 av. J.-C., elle fut conquise par Philippe II de Macédoine, père d'Alexandre le Grand, qui la rebaptisa  Philippopolis. Plovdiv  devint indépendante dans le cadre des royaumes thraces, jusqu'à son intégration à l'Empire romain, sous lequel elle fut appelée Trimontium  ce qui signifie ville des trois collines et  devint alors la capitale de la province de Thrace, véritable carrefour dans l’Empire romain

Les Slaves s'installèrent dans la région au cours du XIe siècle. Plovdiv devint bulgare pour la première fois en 815. Au cours des siècles, elle passa successivement entre les mains des Byzantins et des Bulgares, avant que la ville soit conquise par l'empire ottoman en 1364. Le nom " Plovdiv" apparaît pour la première fois au XVe siècle. Sous la domination ottomane, Plovdiv fut le centre du mouvement national bulgare en Roumélie orientale. À cette époque, Plovdiv comptait  une population de l’ordre de 33 500 habitants, dont 45 % de Bulgares, 25 % de Grecs, 21 % de Turcs, 6 % de Juifs et 3 % d'Arméniens. À l'époque communiste, après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Plovdiv fut le centre du mouvement démocratique, qui renversa finalement le régime de Todor Jivkov en 1989. Alphonse de Lamartine  né en Saône et Loire et qui vécut dans le Bugey dans le département de l’Ain dans la région Rhône Alpes en France a séjourné à Plovdiv lors de son voyage en Orient, et l'on peut voir dans une maison près du théâtre antique des photos du port de Marseille légendées ainsi qu'une plaque commémorative, le tout en français. Alphonse de Lamartine célèbre écrivain fut par ailleurs ministre des affaires étrangères de la France.

Plovdiv maison

Maison d'Alphonse de Lamartine @Barbara Deroin - Europe Orient 

ASENOVA

La forteresse d’Asenova est une forteresse médiévale. Les premières découvertes archéologiques remontent à l'époque des Thraces, la zone de la forteresse est également habitée au cours de la Rome antique et de la période protobyzantine.L’ensemble a été  rénové au XIIIe siècle  au cours de la primauté du tsar bulgare Ivan Asen II pour servir de fortification de la frontière. La fonction la mieux conservée et la plus remarquable de la forteresse de Asenova est l’église de la Sainte Mère de Dieu datant des XIIe et XIIIe siècles.

Asenova

Forteresse d'Asenova @Barbara Deroin - Europe Orient

C'est une croix en forme de dôme bâtiment de plain-nefs doté de deux étages avec un large narthex et une grande tour rectangulaire, et comprend des peintures murales du XIVe siècle. La conservation et la restauration partielle de travaux sur l'église ont été terminées en 1991.

La Bulgarie s’est également Kremon avec sa célèbre manufacture de violons et guitares Pour de plus amples informations rendez-vous sur le site http://www.kremona.com

Elena gamova

Elena Gamova, directrice générale de la société Kremon @Barbara Deroin - Europe Orient 

Depuis une dizaine d’années, la Bulgarie découvre régulièrement de nouveaux sites archéologiques et les plus beaux selon plusieurs experts restent à venir. Alors envie de dépaysement. N’hésitez pas ! Envolez vous pour Sofia et parcourez de pays riche en patrimoine.

Isabelle Chanel 

 

 

Vue de l'atelier Kremon  Bulgarie 

@Barbara Deroin 

Europe Orient

Atelier Kremon Bulgarie

@Barbara Deroin - Europe Orient

Atelier Kremon Bulgarie

@Barbara Deroin - Europe Orient

Atelier Kremon Bulgarie

@Barbara Deroin - Europe Orient

Atelier Kremon Bulgarie

@Barbara Deroin - Europe Orient

Orchestre essayant les instruments Kremon

@Barbara Deroin - Europe Orient

Table en verre en forme de violoncelle Kremon

@Barbara Deroin - Europe Orient

@Barbara Deroin - Europe Orient

@Barbara Deroin - Europe Orient

Groupe EUPHRATE : Conseils en Affaires - Stratégie de communication