Les 3 Vallées : le plus grand domaine skiable au monde

Panorama les 3 vallees courchevel creux noirs credit david andre les3vallees

Panorama les 3 Vallées- Courchevel Creux Noirs Credit David AndreLes3Vallées

Les 3 vallées synonymes de terre de champions : tous ont été reçus des médailles en championnat du Monde, Jeux Olympiques ou coupe du monde

Un terrain privilégié pour les amateurs de ski puisque 10 500 hectares de pistes s’étendent sur l’ensemble du domaine. Les 3 Vallées ont s’épanouir et grandir des champions de skis issus des clubs des sports locaux comme

De Courchevel :  Alexis Pinturault, Tania Barioz et Anne-Sophie Barthet en ski alpin,

Des Ménuires : Vincent Jay en biathlon,

De Val Thorens :  Jean-Frédéric Chapuis, Champion Olympique/du Monde de skicross et Adrien Théaux, sans omettre Chloé Trespeuch en snowboardcross,

De Méribel : Phil Lau, Champion du Monde de télémark et ses frères Chris et Sven.

Les 3 vallees credit skivibes les3vallees

Les 3 Vallees- Credit Skivibes- Les3Vallees

Les 3 vallées : Le plus grand domaine skiable au monde représentant 8 stations

Brides-les-Bains, Courchevel, La Tania, Les Menuires, Méribel, Orelle, Saint Martin de Belleville, Val Thorens

  • 600 km de pistes reliées skis aux pieds de la piste débutants aux couloirs vertigineux
  • 105 km²  soit 10 500 hectares de terrain de jeu
  • 166 remontées mécaniques modernes et performantes
  • 2 286 enneigeurs : 1/3 du domaine skiable est équipé en neige de culture
  • 70 engins de damages pour 1 519 hectares de pistes entretenues
  • Altitude minimum skiable : 1 300 mètres
  • Altitude maximum skiable : 3 230 mètres
  • 85% du domaine skiable situé au-dessus de 1 800 mètres
  • 328 pistes de ski alpin : 55 vertes, 131 bleues, 107 rouges, 35 noires
  • 120 km de pistes de ski de fond
  • 25 sommets accessibles dont 10 à plus de 2 500 mètres
  • 6 glaciers 35 000 hectares de nature
  • 62 000 mètres de dénivelé cumulé 1 500 agents de remontées mécaniques
  • 2 000 moniteurs de l’École du Ski Français

 

A Courchevel, le ski de randonnée a le vent en poupe.

En 2010 après avoir lancé une course nocturne par étape ouverte à tous et créé la première piste aménagée pour le ski de randonnée sur plus de 1 000m de dénivelés, Courchevel poursuit son accompagnement des pratiquants de tous niveaux. L’ESF Courchevel 1 850 propose aux vacanciers du "Ski-touring", du ski de randonnée au lever du soleil pour profiter de la sérénité des pistes encore fermées. Le Bureau des Guides de Courchevel propose également des sorties de 2h d’initiation au ski de randonnée.

Au départ de La Tania, skis de randonnée accrochés aux pieds, c’est les crêtes du Rocher de la Loze qui attendent les free randonneurs. Le point de vue sur Méribel, Courchevel et le massif de la Saulire sera une juste récompense de l’effort fourni avant une descente de pur plaisir !  La montée par la télécabine de La Tania raccourcira considérablement le temps de trajet pour les moins accros à la montée. 

Méribel s’impose en spécialiste du ski de randonnée avec de nombreux évènements dédiés à cette pratique. Les 11 et 12 décembre 2016, la Coupe de France de Verticale se déroulera dans la station et sera suivi du championnat de France individuel et de sprint les 14 et 15 janvier 2017, les quadriceps vont chauffer ! De nombreuses sorties nocturnes sont organisées tout au long de la saison : le Refuge du Christ le 17 janvier 2017, l’Arpasson et le Roc de Fer le 31 janvier 2017, Côte 2000 le 21 février 2017, la nocturne de Plan des Mains le 4 avril 2017…

Les pionniers de Val Thorens vous emmènent  les mercredis soir à la découverte de la station au travers d’une balade en ski de randonnée sur les hauteurs. Un vin chaud et une soupe à l’oignon au Chalet de la Marine réchaufferont le corps avant une descente sous les étoiles.

A Orelle, dans la "4e vallée", le freerando est mis en avant par les guides de Maurienne. Le guide emmènera les randonneurs à pied ou à peau de phoque dans des spots de montagne à l’état pur et de longues descentes sauvages. Pour les skieurs téméraires, 300m de dénivelé jusqu’au glacier du Gebroulaz, les mèneront à une descente dans un décor glaciaire splendide avant de passer une nuit en refuge.

Les 3 Vallées restent le domaine skiable de tous les records ! Avec 18 étoiles Michelin pour 12 restaurants gastronomiques

Courchevel, La Tania, Méribel, Saint-Martin de-Belleville, Val Thorens ont leur restaurant étoilé.

Une concentration d’excellence jamais atteinte sur un domaine skiable. La gastronomie atteint des sommets à La Bouitte (Saint Marcel – Hameau de Saint Martin de Belleville) où René et Maxime Meilleur, les bien-nommés, ont touché du doigt la perfection grâce à leur 3e étoile Michelin obtenue au début de l'année 2015 (seulement 2 en montagne en Europe). Dans ce coquet chalet de montagne, père&fils revisitent des plats typiquement savoyards avec justesse et élégance, faisant fi des tendances pour proposer une cuisine gourmande qui leur est propre.

Courchevel est un autre vivier de grands chefs avec :

  • 3 restaurants de 2e étoiles Michelin : Le Chabichou de Michel Rochedy et Stéphane Buron, Les Airelles de Pierre Gagnaire et le 1947 de Yannick Alleno
  • 4 restaurants de 1 étoile : Le Baumanière 1850 de Jean-André Charial, le Kintessence de Jean-Rémi Caillon, Le Montgomerie de Gatien Demczyna et l’Azimut de François Moureaux, finaliste du Bocuse d’Or 2015.

 

En redescendant la vallée de Courchevel, les papilles sont guidées par un fumet gourmand à La Tania, au Farçon avec 1 étoile au Michelin où Julien Machet y revisite des recettes de grand-mère à base de produits préparés uniquement pour lui par des petits producteurs – la tomme de terre y est délicieuse, rien à voir avec la pomme du même nom !

Au coeur de Méribel, si votre estomac "crie famine" vous pourrez faire une halte à l’Ekrin avec 1 étoile au Michelin du Kaïla de Laurent Azoulay. Formé chez Pierre Gagnaire, il y a tout appris de la rigueur à la précision pour un repas digne de son maître à cuisiner.

C’est enfin dans la plus haute station d’Europe que l’on trouve les plus hauts Chefs étoilés …d’Europe bien évidemment !

Jean Sulpice est passé maître dans l’art de revisiter des plats en y ajoutant sa touche personnelle : des plantes endémiques de Savoie. Un régal gustatif à la découverte de nouvelles saveurs. Les plats sont simples : tartiflette, œuf à la coque … mais n’ont rien de commun une fois en bouche. 2 étoiles qui ne doivent rien au hasard pour le restaurant le Jean Sulpice.

Jérémy Gillon propose à l’Epicurien avec 1 étoile au Michelin une cuisine gourmande mais aussi une cuisine-découverte. Au gré de ses voyages, Jérémy Gillon a puisé la substantifique moelle des meilleures influences culinaires pour ne proposer que l’excellence à ses convives.

Le 17 novembre 2016

Groupe EUPHRATE : Conseils en Affaires - Stratégie de communication