Le cheval, c’est trop génial sur Gulli du 5 août au 13 octobre 2013

La série TV produite et parrainée par la FFE – fédération française d’équitation - Le cheval c'est trop génial passe sur Gulli depuis le 5 août 2013. Elle restera à l'antenne jusqu'au 13 octobre 2013

chevalgenial2013-rvb.jpg

Les 6 adolescents sélectionnés sur casting national forment un groupe de cavaliers sympathiques qui se révèlent des ambassadeurs de l’équitation en poney-club. Au fil des épisodes, ils expliquent avec leurs mots ce que leur apporte le contact avec les poneys. Ils se montrent animés d’un très bon esprit de coopération avec les autres. Ils savent expliquer le plaisir qu’ils trouvent dans les activités qui leur sont proposées et comment ils parviennent à surmonter les difficultés qu’ils peuvent rencontrer.

Adeline Blondieau est une animatrice très à l’écoute des enfants pour les aider à franchir des caps. Cavalière, elle participe aux balades et au grand défi qui est de présenter un spectacle de voltige au Cirque National Alexis Gruss. Didier Faure est le moniteur de la série. Souriant, positif, il donne le bon conseil technique au bon moment pour réussir les exercices et les jeux proposés.

La Provence est l’autre héros de la série. La plupart des épisodes se passent au pied de la célèbre Montagne Sainte-Victoire, dans une garrigue qui fleure bon le thym et le romarin. L’un des épisodes se passe en Camargue au milieu d’un élevage de taureaux. Le programme cultive les valeurs positives que la FFE partage avec Gulli. C’est le sens du parrainage de l’émission réalisée par ADVEN STUDIO, producteur délégué.

La série a été l’occasion de la création du site internet www.chevalgenial.com  qui est un site FFE destiné au grand public. Il réunit sous une forme très ludique tout ce qu’il faut savoir pour devenir cavalier.

Parallèlement, la FFE communique sur toutes les autres grandes chaînes métropolitaines et DOM-TOM en publicité classique avec le clip de 15 secondes Le cheval c’est trop génial. De plus, elle communique dans la presse TV pour annoncer la journée du cheval du dimanche 22 septembre où 2000 clubs accueillent le public pour des initiations et démonstrations, lors de portes ouvertes.

Essentiel

Une série TV diffusée sur la chaîne gratuite de la TNT Gulli, leader sur le public des enfants.

  • 10 semaines de diffusion du 5 août au 13 octobre 2013.
  • 5 épisodes par semaine.
  • Une première diffusion de chaque épisode du lundi au vendredi soir.
  • Une rediffusion le lendemain midi.
  • Une reprise des 5 épisodes de la semaine tous les dimanches soir.
  • Une production FFE réalisée par ADVEN STUDIO, producteur délégué.
  • Un budget FFE de 522 000 euros TTC sur un budget total TV 2013 de 1,8 millions d’euros TTC
  • Une audience de 55 millions de contacts pour la série.
  • Une audience de 212 millions de contacts pour la publicité TV toutes chaînes.
  • Une audience cumulée de 267 millions de contacts pour la série et la publicité TV et presse TV.

 

Le choix d’un programme TV

La FFE a lancé sa première campagne de publicité TV avec le clip "Le cheval c'est trop génial" en septembre 2008. Elle a renouvelé l'opération en 2009, 2011 et 2012. Cette année elle parraine une série TV diffusée par Gulli. Précisions de Danielle Lambert, responsable des campagnes TV à la FFE.

Pourquoi une série TV ?

Les clips publicitaires de 15 secondes obligent à limiter très fortement le message. Depuis 2008, date du premier spot TV FFE, le message est Cheval + Galop = Génial. Pour qu’il marque bien, il a toujours été associé à des images de cavaliers au galop et à la musique des Dalton de Joe Dassin qui a le rythme du galop. Notre message est bien passé car si vous dites : "le cheval ?" il y a toujours quelqu’un pour répondre : « c’est trop génial.» Une série TV de 50 x 5 minutes sur 10 semaines permet de développer le message en montrant de nombreuses facettes des activités équestres.

L’objectif est-il le même ?

Globalement, oui. Le but est de rendre le cheval et l’équitation sympathiques pour donner l’envie au public de choisir l’équitation comme loisir sportif. Lors du lancement de la première campagne, nous voulions faire émerger l’équitation à son rang de 3ème sport olympique. Le public n’avait pas perçu la montée en puissance de ce loisir nature. Les sondages IFOP que nous faisons après chaque campagne montrent qu’au fil des 4 campagnes de publicité TV, l’équitation est de mieux en mieux identifiée comme un sport majeur. Elle n’a plus de problème de décalage entre son importance réelle et sa notoriété dans l’esprit des français. Toutefois, nos sondages montrent qu’elle est toujours aussi peu perçue comme accessible. Les gens s’imaginent à tort que ce n’est pas pour eux.

En quoi la série TV Le Cheval c’est trop génial contribue-t-elle à donner l’image d’une équitation accessible ?

Les adolescents choisis lors du casting sont représentatifs de la population. Ils pourraient être les voisins ou les copains de la plupart des ados d’aujourd’hui. De plus, les activités équestres proposées permettent de montrer des exercices au pas, au petit trot ou au petit galop auxquels chacun peut s’identifier, d’autant que ce sont souvent des jeux.

Est-ce le seul changement dans l’axe de communication FFE ?

Non. Nous avons aussi voulu montrer que ce sport est fait pour les garçons. Les filles vont naturellement vers la compréhension et la complicité avec l’équidé. Les garçons sont davantage motivés par les activités collectives et par les défis qui leur permettent de se mesurer aux autres. Nous avons donc privilégié les activités collectives et les défis susceptibles de mieux intéresser les garçons, même si nous avons veillé à ne pas en faire une affaires de filles contre garçons, avec parfois des équipes mixtes. Et nous avons terminé la série par un très gros défi avec l’aide du Cirque National Alexis Gruss : un spectacle de 45 minutes de voltige à cheval. Naturellement, chacun est sécurisé par un harnais.

Y a-t-il d’autres aspects nouveaux de cette campagne 2013 ?

Le format long permet de mieux montrer les valeurs éducatives et socialisantes de la pratique de l’équitation. Dans une société où les amis virtuels sur les réseaux sociaux sont souvent plus importants que les vraies personnes, nous avons voulu insister sur la force socialisante d’un club qui offre une vraie vie de groupe et qui aide à la construction de l’enfant.

Quelles retombées attendez-vous de cette nouvelle orientation ?

Nous espérons élargir l’audience de l’équitation vers les garçons et vers davantage de familles. Nous pensons aussi que les mamans qui ont monté à poney quand elles étaient petites filles vont penser à se remettre à cheval en voyant les activités sympathiques et physiquement très accessibles que l’on propose aujourd’hui dans les clubs.

Pourquoi choisir Gulli ?

Gulli est la première chaîne de la TNT gratuite en termes d’audience enfants. La chaîne était partante pour diffuser un progamme qui mette en scène un groupe de cavaliers. Ceci ne ferme pas la porte à d’autres diffusions possibles.

Pourquoi communiquer en TV au-delà de la rentrée ?

Précédemment, notre communication de rentrée allait de mi-août à mi-septembre et s’arrêtait le jour de la journée du cheval qui est le 22 septembre 2013. Avec la série TV, nous aurons une présence de 10 semaines. Le principe de la série réalité documentaire est de suivre le groupe lors de ses aventures sur une durée qui permet de créer un bon esprit d’équipe et de fidéliser les téléspectateurs.

Est-ce que cette série va remplacer la publicité à la télé ?

Absolument pas. D’habitude, nos spots sont répartis à 60 % sur les espaces enfants et à 40 % sur les espaces grand public. Là, ce sera la même chose avec une part pour le parrainage de la série sur Gulli, une part pour les autres espaces enfants et nous avons conservé 40% pour les audiences tous publics.

Qu’attendez-vous de cette diffusion ?

Maintenant que la création est terminée, nous espérons que la série va plaire ! Cela voudrait dire des rediffusions et pourquoi pas une saison 2.

Groupe EUPHRATE : Conseils en Affaires - Stratégie de communication