Allemagne : Bicentenaire de Wagner - 150e anniversaire d'Henry van de Velde et regards touristiques

allemagne.gifL’office national allemand du tourisme s’associe au Louvre pour promouvoir l’exposition "De l’Allemagne 1800-1939" 

Du 28 mars au 24 juin 2013, le musée du Louvre accueille l’une des plus importantes expositions dédiées à l’art allemand jamais présentées en France, "De l’Allemagne, 1800 1939. De Friedrich à Beckmann" . A l’occasion de cet événement exceptionnel dans l’histoire de l’art allemand en France, l’office national allemand du tourisme –ONAT- à Paris s’est engagé auprès du musée du Louvre pour en soutenir activement la promotion. « En cette année du 50e anniversaire de l’amitié franco-allemande, l’ONAT a souhaité s’associer au Louvre pour faire de cette exposition inédite un moment fort des festivités de l’anniversaire du Traité de l’Elysée, signé en 1963 entre la France et l’Allemagne », déclare Béatrix Haun, directrice de l’ONAT à Paris.

L’Allemagne est l’une des destinations favorites du tourisme culturel en Europe. « En mettant en valeur la richesse de l’art et de la culture de notre pays, l’exposition De l’Allemagne, 1800-1939 du musée du Louvre, renforce l’image de l'Allemagne en tant que destination privilégiée des amateurs de tourisme culturel, en France et dans le monde », estime Petra Hedorfer, présidente du comité directeur de l'ONAT. L’Allemagne est aujourd’hui la deuxième destination touristique des européens voyageant dans le monde, juste après l’Espagne.

En 2013, l’Allemagne séduit par une très large palette d’événements culturels, soulignant son statut de destination culturelle. Le pays célèbrera notamment le 200e anniversaire de la naissance de Richard Wagner, le 200e anniversaire de la première parution des "Contes de l’enfance et du foyer"  des frères Grimm et le 150e anniversaire de la naissance de l’architecte Henry van de Velde, représentant de l’Art Nouveau et pionnier dans la tradition du Bauhaus. De nombreuses animations et événements culturels auront lieu dans les villes concernées par ces anniversaires afin de donner à chacun une bonne raison de (re)découvrir l’Allemagne.

La tendance très positive de l’activité touristique en 2012 se maintient en 2013

D’après les informations de l’office fédéral de la statistique, la destination Allemagne continue à prendre son envol cette année et enregistre une croissance de 4,9 % de nuitées internationales soit environ 3,8 millions en janvier 2013 dans les établissements d’hébergement de plus de 10 lits. Cette augmentation s’inscrit dans la continuité du bilan record de l’année 2012 avec un total de 68,8 millions de nuitées de visiteurs étrangers, soit une hausse de 8,1 % par rapport à l’année 2011. Les voyageurs français participent fortement à cette dynamique. En 2012, ils ont réservé pour la première fois plus de 3 millions de nuitées, soit une hausse de 4,6 % par rapport à l’année précédente.

"La destination Allemagne se réjouit d’une forte popularité sur le plan national et international. Les voyageurs français sont de plus en plus nombreux à choisir l’Allemagne, notamment les jeunes. De ce fait, nous nous attendons à un développement positif du tourisme allemand pour cette année, marquée par les 50 ans de l’amitié franco-allemande", déclare Béatrix Haun, Directrice de l’office national allemand du tourisme –ONAT- en France.

Une excellente image à l’étranger

En 2012, la croissance du tourisme réceptif allemand se situait déjà largement au-dessus de la moyenne mondiale et européenne. « L’excellente position de l’Allemagne en tant que destination affaires et culture est un facteur essentiel pour l’étonnante évolution du tourisme réceptif. La perception positive à l’étranger de l’Allemagne touristique joue aussi un grand rôle dans cette évolution », explique Petra Hedorfer, présidente du directoire de l’office national allemand du tourisme.

Conformément au Travel & Tourism Competitiveness Report – une étude actuelle du forum économique mondial –, l’Allemagne se trouve en deuxième place derrière la Suisse. Le pays a obtenu le meilleur score au niveau de l’infrastructure des transports et de la protection de l’environnement. En outre, l’Allemagne se réjouit d’une bonne réputation pour sa large palette d’offres culturelles. Le Anholt-GfK Roper Nation Brands Index 2012, une enquête qui rassemble et compare la réputation de 50 pays dans le monde entier, positionne l’Allemagne en seconde place. Cette excellente image devrait contribuer à ce que le pays conserve cette année sa deuxième place des destinations les plus appréciées des touristes européens - 45,8 millions de voyages en 2012 après l’Espagne avec 49,3 millions.

Les escapades citadines comme grand moteur de croissance

Les escapades citadines contribuent largement au succès du tourisme en Allemagne. Sa capitale, Berlin, est la destination favorite des touristes étrangers envisageant un voyage citadin. En janvier 2013, cette métropole a pu enregistrer une forte hausse de plus de 14% de nuitées internationales. Avec la croissance stable de leurs nuitées internationales, Hambourg soit plus 8% et Munich soit plus 1,2% contribuent également à la progression du tourisme réceptif en 2013.

La croissance des marchés importants d’Europe, d’Asie et d’Amérique se poursuit

Avec plus de 2,8 millions, la plupart des nuitées internationales en Allemagne proviennent d’Europe, ce qui correspond à une croissance de 3,6 % par rapport au mois précédent. Les marchés asiatiques contribuent également considérablement à la croissance du tourisme réceptif avec une hausse de 9,5%. La demande de l’Amérique du Nord reste forte elle aussi : Ce marché émetteur très important contribue en janvier 2013 avec une croissance de 2% au résultat global.

Bilan très positif pour le tourisme en Allemagne en 2012

L’Allemagne, à nouveau 2e destination de voyages de loisirs en Europe, confirme sa 1e place dans le tourisme d’affaires. En 2012, le tourisme en Allemagne poursuit sa progression remarquable, en dépassant largement ses prévisions de 400 millions de nuitées au total. Le nombre de nuitées effectuées par des touristes étrangers contribue tout particulièrement à ce succès. D'après l’office fédéral de la statistique, l’Allemagne a enregistré plus de 68,8 millions de nuitées de visiteurs étrangers dans des hébergements de dix lits et plus, soit une augmentation de 8% par rapport à l'année précédente. Les voyageurs français y ont contribué à hauteur de plus de 3 millions de nuitées, soit une progression de 4,6 % par rapport à l’année précédente.

"Si la tendance reste aussi dynamique dans les principaux marchés émetteurs, nous nous acheminons vers la barre des 80 millions de nuitées d'ici à 2020", souligne Petra Hedorfer, présidente du Comité directeur de l'ONAT. D'après une étude de l'organisation mondiale du tourisme –OMT-, la croissance du tourisme réceptif en Allemagne se situe nettement au-dessus du niveau mondial et européen.

L'Allemagne, 2e destination de voyages de loisirs des européens, en nette hausse

Pour la troisième année consécutive, l'Allemagne se situe à la deuxième place des destinations les plus appréciées des touristes européens avec 46,2 millions de voyages. L'Espagne occupe la première place avec environ 49 millions de voyages, la France arrivant en troisième position avec 36 millions.

Alors que les voyages à l'étranger des européens ont augmenté l'an passé de 1,9 % par rapport à l'année précédente, les voyages des européens en Allemagne enregistrent en 2012 une forte augmentation avec 8,2%

L'Allemagne, première destination du tourisme d'affaires en Europe

C'est surtout le secteur des voyages d'affaires qui a enregistré, au cours de l'année écoulée, une augmentation spectaculaire. Selon des données provisoires de l'IPK International et du World Travel Monitor –WTM-, les voyages d'affaires effectués en Allemagne par des Européens ont atteint en 2012 presque 13 millions de voyages, soit une augmentation de 12,3 pour cent par rapport à l'année précédente.

"L'Allemagne confirme ainsi sa première place sur la liste des destinations de voyages d'affaires des Européens. Il s'agit là d'un résultat remarquable, signe du dynamisme économique de notre pays", commente M. Ernst Burgbacher, député et secrétaire d'état auprès du ministre de l'économie et de la technologie, chargé de mission du gouvernement pour les moyennes entreprises et le tourisme. Au cours de la même période, les voyages d'affaires des européens à l'étranger ont augmenté de 7%

L'Allemagne, en tête des destinations de voyages culturels des européens

Selon les données de l'European Travel Monitor, l'Allemagne est aussi très prisée en tant que destination culturelle par les européens, s'assurant dans ce secteur, une part de marché de 12%, ce qui la place en tête pour l'année 2012.

Ce sont notamment les pays européens voisins de l'Allemagne qui apprécient l’aspect culturel du tourisme en Allemagne. D'après une enquête menée par l'ONAT et IPK International, pour 72% des touristes venus de Suisse et d’Autriche, les curiosités historiques ont un rôle déterminant dans le choix de l’Allemagne comme destination de voyage. Environ la moitié des visiteurs venus de Hollande et de Grande Bretagne associent également l'Allemagne à un riche patrimoine historique.

 richard-wagner.jpg

Bicentenaire de la naissance de Richard Wagner

Les principales manifestations de l'année Richard Wagner 2013

Richard Wagner est l'un des plus célèbres compositeurs allemands, également auteur de livrets d'opéras. 2013 est l'année du bicentenaire de sa naissance. De nombreuses manifestations auront lieu en 2013 dans le cadre de l'année Richard Wagner. Vous trouverez ci-dessous une sélection de ces événements.

Festival de Bayreuth  du 25 juillet  au 28 aout 2013, Bayreuth

Tous les ans en été, la cité franconienne de Bayreuth en Bavière est le rendez-vous culturel de tous les amateurs des opéras de Wagner. Pendant 30 jours, divers opéras tirés du répertoire wagnérien y sont représentés.

Représentation de la scène finale "Festwiesen"  le 26 juillet 2013, Nuremberg

Nuremberg est la seule ville à laquelle Richard Wagner a consacré un opéra: "Les Maîtres Chanteurs de Nuremberg". La fameuse scène finale "Festwiesen" est représentée sur la place du marché de Nuremberg par le Staatstheater de Nuremberg.

Exposition „Wagnerlust und Wagnerlast“ du 13 février au  26 mai 2013, Leipzig

Cette exposition biographique présentée par le Musée d'Histoire de la ville de Leipzig est consacrée aux influences réciproques entre l'artiste et sa ville natale.

"Wagner, Klinger, May – au service du pathétique"  du 15 mai au 15 septembre 2013, Leipzig

Le Musée des Arts plastiques consacre une exposition à trois Saxons célèbres dont l'immense rayonnement et l'influence se font sentir jusqu'à notre époque et même dans l'avenir.

"Instruments de musique pour Richard Wagner"  du 16 mai 2013 au 31 janvier 2014, Leipzig

Cette exposition spectaculaire présentée dans le deuxième plus grand musée européen des Instruments de musique montre par quels instruments sont produits les "sons montant des profondeurs mystiques" qui émanent des opéras de Wagner.

Première de l'opéra "Les Fées"  le 16 février 2013, Leipzig

La première de cet opéra sera donnée en cette année jubilaire à Leipzig, en coopération avec le Festival de Bayreuth. Première œuvre que Wagner ait achevée et composée dans sa ville natale, l'opéra puise aux sources du romantisme allemand et annonce également des œuvres ultérieures comme "Lohengrin".

Journées Richard Wagner de la ville de Leipzig  du 16 au 26 mai 2013, Leipzig

Leipzig, ville natale de Richard Wagner, organise de nombreuses manifestations au cours de cette année jubilaire: plusieurs représentations d'opéras, une cérémonie célébrant le bicentenaire de la naissance de Wagner, auxquelles s'ajoute l'inauguration d'un monument consacré à Wagner, œuvre du célèbre sculpteur Stefan Balkenhol.

"Richard Wagner - sa personnalité, son œuvre et son influence"  du 19 au 25 mai 2013, Leipzig

La plus grande conférence internationale de musicologie qui ait été consacrée à Richard Wagner se tiendra à l'Université de Leipzig, où Richard Wagner fit lui-même ses études. Elle réunira 62 participants représentant le Who's Who des études wagnériennes.

Congrès international Richard Wagner  du 18 au  22 mai 2013, Leipzig

L'Association Richard Wagner, fondée le 13 février 1909 à Leipzig, regroupe actuellement 139 comités répartis dans le monde entier et comptant 24 000 membres. Elle tient pour la seconde fois son congrès à Leipzig.

Inauguration du Musée Richard Wagner  le 21 mai 2013

Le nouveau musée installé dans l'Ancienne Ecole Saint Nicolas présente une exposition permanente intitulée "Le jeune Richard Wagner, 1813 - 1834". Elle apporte un éclairage sur l'environnement dans lequel vécut Wagner et sur sa formation musicale.

Concert anniversaire à l'Opéra Semper  le 21 mai 2013, Dresde

Un concert anniversaire en l'honneur du compositeur aura lieu à l'occasion du bicentenaire à l'Opéra Semper. Il sera donné par la Sächsische Staatskapelle de Dresde, en coopération avec le Festival de musique de Dresde.

Représentation à l'église Notre-Dame  le 18 mai 2013, Dresde

La Sächsische Staaskapelle de Dresde, en coopération avec le festival de musique de Dresde, donnera une représentation de l'opéra de Wagner "Le Dernier repas des apôtres" à l'église Notre-Dame.

Fête des chanteurs en l'honneur de Wagner  le 25 mai 2013, Dresde

Des arias et des chœurs extraits d'opéras de Wagner sont présentés sur la Terrasse de Brühl à Dresde.

Exposition au Musée de la Ville de Dresde  de mai à octobre 2013, Dresde

Placée sous le signe de "Richard Wagner à Dresde. Mythe et histoire", cette exposition du Musée de la Ville de Dresde illustre les années que Wagner passa dans cette ville.

Exposition à la Maison Lohengrin (exposition permanente, Graupa)

Les visiteurs peuvent voir l'exposition "Wagner et Dresde" installée dans la Maison Lohengrin, et découvrir en même temps les appartements du compositeur. Cette exposition retrace par ailleurs les phases de création de l'opéra "Lohengrin".

Semaine d'inauguration du Musée Richard Wagner dans le château de chasse de Graupa. Du 12 janvier au 20 janvier 2013, Graupa

La Salle de concerts et de manifestations accueille des concerts, lectures, conférences et une série de manifestations thématiques.

Cycle "Tannhäuser" au château de la Wartburg 2013 à partir du 29 mars 2013, Eisenach

La Salle d'apparat de la Wartburg est le cadre d'une représentation concertante de "Tannhäuser et le tournoi des chanteurs à la Wartburg".

Festival du Château de Sondershausen en Thuringe à partir du 28 juin 2013, Sondershausen

A l'occasion du Festival du Château, une représentation de l'opéra de Wagner "Le Hollandais volant" aura lieu au cours de l'année Wagner 2013 dans la cour du château.

Nuit de concert en plein air dans le parc de la Weimarhalle  le 13 juillet 2013, Weimar

Des oeuvres de Wagner exécutées par la Staatskapelle de Weimar dans le parc de la Weimarhalle, sous le signe de "Wagner pour tous".

Fête des Arts, "pèlerinages" et projet Lohengrin  le 23 aout 2013, Weimar

A l'occasion de la Fête des Arts de Weimar, projection du film muet "Richard Wagner" (1913), avec accompagnement musical. Et aussi un concert orchestral intitulé "Paraphrases de Wagner" et une représentation de l'"Anneau des Nibelungen".

Week-end Wagner à Meiningen  les 8 et  10 mars 2013

Wagner, Liszt et Brahms au programme du Théâtre de Meiningen.

"Wagneriana à Eisenach" (mi-mai à novembre 2013)

L'exposition "Wagneriana à Eisenach", présentée au Château, permet de voir des photographies du Festival de Bayreuth et des collections consacrées à la vie et à l’œuvre de Richard Wagner.

Exposition à la Wartburg  du 18 mai 2013 au 31 mars 2014

Une exposition temporaire intitulée "... je dois encore au monde un Tannhäuser - Wagner, Tannhäuser et la Wartburg", et consacrée à Richard Wagner et à ses liens avec la Wartburg.

Biographie de Richard Wagner :  Une musique universelle

Richard Wagner est l'un des compositeurs majeurs de la période romantique et bénéficie, aujourd'hui encore, d'une renommée mondiale en tant que génial créateur de drames musicaux monumentaux. Des opéras comme "Lohengrin", "L'Or du Rhin", "La Walkyrie", ou "Le Crépuscule des dieux" sont des œuvres exceptionnelles qui ont ouvert la voie à de nouvelles conceptions de l'art dramatique.

Richard Wagner est né à Leipzig le 22 mai 1813, neuvième enfant de Friedrich et Johanna Rosine Wagner. Il fut baptisé dans l'église St Thomas, passa la plus grande partie de son enfance et de sa jeunesse à Leipzig et à Dresde. Son père mourut prématurément et sa mère se remaria, si bien que Wagner dut souvent changer de domicile et fut à diverses reprises placé chez des parents.

Lorsqu'il était encore élève, Wagner fit déjà preuve d'un très grand intérêt pour la poésie et la composition musicale. Christian Gottlieb Müller, musicien au Gewandhaus, fit faire au jeune artiste ses premiers pas dans l'apprentissage de l'harmonie. Par la suite, Wagner s'inscrivit en 1831 à la Faculté de Musique de l'Université de Leipzig et prit des cours de composition auprès de Christian Theodor Weinling, alors Cantor de St Thomas. L'opéra "Fidelio" de Beethoven fut pour lui source d'inspiration et l'incita à composer sa première symphonie. Il n'était encore âgé que de 17 ans lorsque fut donné pour la première fois en concert à Leipzig une oeuvre de lui: l'Ouverture en Si majeur. C'est à Leipzig que s'affermit sa décision de devenir compositeur.

Entre 1833 et 1839, Wagner travailla dans les opéras de Wurtzbourg, Magdebourg, Königsberg et Riga, en tant que maître de chapelle, chef d'orchestre, et à d'autres postes. Comme plusieurs de ses contemporains, c'est à peine si ses revenus lui permettaient de subvenir à ses besoins et il fut contraint de prendre des crédits auprès de personnes fortunées.

Accablé de dettes, Wagner s'enfuit à Paris en 1839, mais le succès qu'il escomptait ne vint pas. La première de "Rienzi" en 1842 au Théâtre de Cour de Dresde marqua enfin le début de sa carrière. Il fut désormais connu en tant que compositeur d'opéras et fut appelé à Dresde pour y devenir maître de chapelle. Puis ce furent les premières compositions, "Tannhäuser" "Lohengrin".

En démocrate convaincu, il apporta son soutien à la révolution de 1848, ce qui lui coûta son poste de maître de chapelle. Avec l'aide de Franz Liszt, il s'enfuit à Zurich où, après avoir connu un début difficile, il put poursuivre sa carrière. C'est là que vit le jour, entre autres, l'un de ses principaux écrits théoriques: "L'œuvre d'art de l'avenir".

Après avoir appris qu'il avait été amnistié, il revint en Saxe où il dirigea en particulier l'Ouverture des "Maîtres chanteurs de Nuremberg". Après des succès mitigés, 1870 marqua le début d'une période de gloire des opéras de Wagner en Saxe, lorsque le nouveau chef d'orchestre Angelo Neumann vint au Théâtre de la Ville.

En 1864, le roi Louis II de Bavière fit venir Wagner à Munich. Commença alors pour le compositeur une période de création à l'abri des difficultés matérielles, car le jeune roi avait épongé toutes ses dettes. En 1870, il épousa en secondes noces Cosima von Bülow, alors de 24 ans sa cadette, et alla s'installer avec elle à Bayreuth. Leurs trois enfants grandirent dans la Villa Wahnfried que Wagner avait fait construire à Bayreuth en 1874. En 1872 avait été posée la première pierre d'un théâtre, le Festspielhaus, dont Wagner avait fait les plans et qui était financé par Louis II. Il fut inauguré en 1876 avec la représentation de "L'Anneau des Nibelungen". Richard Wagner mourut le 13 février 1883 à Venise.

 henry-van-de-velde.jpg

Un artiste européen universel : Henry van de Velde

Henry van de Velde, né en 1863 à Anvers, a d'abord étudié la peinture dans sa ville natale, et ensuite à Paris. Très rapidement, cet artiste belge flamand se consacra cependant exclusivement aux arts appliqués et son œuvre exerça une influence déterminante sur l'architecture et le design européens. Hanry van de Velde passa près de 20 ans en Allemagne et aujourd'hui encore, de nombreux édifices et des expositions permettent d'y admirer son œuvre.

Des commandes venues d'Allemagne l'amenèrent à se rendre à Berlin en 1900. Deux années plus tard, il se rendit à Weimar à l'appel du grand-duc de Saxe et y fonda le Séminaire de l'Artisanat d'Art, qui devint par la suite l'Ecole d'Artisanat d'Art du Grand-duc de Saxe, dirigée par l'artiste belge jusqu'en 1915.

Henry van de Velde influença durablement la forme artistique des objets artisanaux en Thuringe. En tant que membre du Werkbund allemand, il se consacra, avec d'autres artistes, architectes, experts et entreprises, à forger une nouvelle définition de la création d'objets quotidiens, conformément au principe selon lequel "la forme suit la fonction", principe qui devait mener plus tard à la notion de "Nouvelle Objectivité". Il est également l'architecte du bâtiment de l'Ecole de l'Artisanat d'Art et de sa maison de Weimar "Haus Hohe Pappeln", de l'intérieur du château de Lauterbach près de Crimmitschau, ainsi que de la décoration intérieure et de l'aménagement des jardins de la maison "Schulenburg" à Gera. De 1914 à 1916, il dirigea la Cranach-Presse de Weimar, une maison d'édition réputée pour la grande qualité artistique des oeuvres publiées.

Adepte des lignes pures, il fut un précurseur du style du Bauhaus. Des divergences d'opinion avec le grand-duc aux idées conservatrices, le début de la première Guerre mondiale et la fermeture de l'Ecole de l'Artisanat d'Art de Weimar en 1915 incitèren van de Velde à participer à l'aventure du Bauhaus. Il n'y parvint pas en raison de la situation politique. Il décida donc, en 1917, de se rendre aux Pays-Bas en passant par la Suisse. Il revint en Belgique en 1926 et dirigea l'Ecole des Beaux-Arts La Cambre à Bruxelles.

Au cours des années 30, Henry van de Velde fit les plans de nombreux édifices Art Déco en Belgique, en Allemagne, en Lettonie et aux Pays-Bas, devenant ainsi un artiste européen.

Dans ses mémoires, l'artiste affirma lui-même que la période qu'il passa à Weimar fut une étape importante dans son évolution artistique. On ne peut imaginer l'avènement du Bauhaus sans son influence. Les institutions qu'il fonda là constituèrent le première pierre de ce qui devait devenir le "Staatliches Bauhaus". Devenu professeur émérite en 1937, il participa encore à deux expositions universelles à Paris et à New-York et continua d'exercer une activité de conseiller. En 1947, il souhaita revenir en Suisse où il mourut en 1957.

 

150e anniversaire de Henry van de Velde

Les principales manifestations de l'année van de Velde 2013

Henry van de Velde est considéré comme un artiste dont l'influence a fortement marqué toute l'Europe. De nombreuses manifestations auront lieu en Saxe et en Thuringe dans le cadre de l'année van de Velde 2013. Vous trouverez ci-dessous une sélection de ces événements.

Exposition au Neues Museum de Weimar du 24 mars au  23 juin 2013, Weimar

L'exposition intitulée "Passion, fonction et beauté" présente les multiples facettes de l'artiste. Mdxeubles, objets en métal, textiles et céramiques ainsi que des exemplaires de ses créations dans les arts du livre complètent cette exposition consacrée à l'artiste universel.

Exposition à l'Université du Bauhaus 9 mars au 12 mai 2013, Weimar

Cette exposition est consacrée aux oeuvres architecturales de Henry van de Velde. On y montre également des reconstitutions en 3D de projets conçus par Henry van de Velde, mais qui n'ont jamais été réalisés.

Exposition "Henry van de Velde à Iéna" du 10 mars au  26 mai 2013, Iéna

La Collection Beaux-Arts du Musée de la ville illustre la période de création de Henry van de Velde qui s'est déroulée à Iéna. Elle montre également les phases de réalisation du monument Ernst Abbe à Iéna.

Exposition "Henry van de Velde, le peintre et les Néo-impressionnistes" du 1 septembre au  24 novembre 2013, Iéna

Henry van de Velde ne fut pas seulement un architecte, il fut également un peintre. Il vénérait Van Gogh et s'orienta lui-même de plus en plus nettement vers le courant néo-impressionniste. Cette exposition présente des œuvres de van de Valde datant de cette période.

Exposition "Henry van de Velde et le style Art Nouveau de Bürgel" du 25 mai au  22 septembre 2013, Bürgel)

Lorsque l'industrie de la poterie connut une période de crise, Henry van de Valde fut envoyé à Bürgel à la demande du duc de Weimar. Sous son impulsion, les ateliers de potiers y connurent un nouvel essor. L'exposition présente des projets de poteries de van de Velde.

Exposition "Edifices de Henry van de Velde et leur utilisation, dans le passé et le présent" du 23 mai  au 1 septembre 2013

Cette exposition présentée dans la "Villa Esche" retrace la réalisation de ses œuvres architecturales le long de la Route européenne Henry van de Velde.

Expositions de la Kunsthaus Apolda Avantgarde (plusieurs dates)

La Kunsthaus Apolda Avantgarde consacre à l'ami berlinois de Henry van de Velde Curt Hermann du 23 mars au 18 aout 2013 et à son élève Max Ackermann du 13 janvier au 4 avril 2013 des expositions monographiques. Elle apporte également un éclairage sur l'œuvre abondante d'un artiste au talent très divers, Heinrich Vogeler du 7 septembre au 21.12 décembre 2013

Expositions à la Maison Schulenburg  du 17 mars au  3 novembre 2013), Gera

En collaboration avec la Kunstsammlung de Gera, la Maison Schulenburg présente l'exposition "Henry van de Velde et la Maison Schulenburg - Histoire de sa construction - reconstruction". On pourra voir aux mêmes dates dans la Maison Schulenburg l'exposition "L'environnement artistique de Henry van de Velde".

Expositions au Musée des Arts Appliqués de Gera (différentes dates)

Le Musée des Arts Appliqués de Gera présente l'exposition "Henry van de Velde et Thilo Schoder - le maître et l'élève"  du 11 juin au  1 septembre 2013. Ceux que cela intéresse pourront voir en même temps l'exposition "Jugendstil à Gera"  du 17 septembre  - 24 novembre 2013

Groupe EUPHRATE : Conseils en Affaires - Stratégie de communication