89e Qatar Prix Arc de Triomphe

Un samedi français et diversifié

HIPPODROME DE LONGCHAMP – SAMEDI 2 OCTOBRE 2010

La première journée du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe a réussi aux entraîneurs français. Disputée sur un terrain très souple, les quatre courses de Groupe II ont été remportées successivement par François Doumen (Celtic Celeb), Alain de Royer Dupré (Maria Royal), Corine Barande-Barbe (Cirrus des Aigles) et Robert Collet (Royal Bench). Le Groupe I, pour les pouliches de pur sang arabe, a souri également à un entraîneur français, Alban de Mieulle, installé au Qatar et mentor de Rasheedah. Cette pouliche grise a gardé son invicibilité et était montée par Olivier Peslier, le seul jockey à avoir réalisé un doublé lors de cette réunion (il était aussi associé à Royal Bench, le lauréat du Qatar Prix Daniel Wildenstein).

Les spécialistes de terrain souple, ou issus d’origines ayant des dispositions pour ce type de piste, ont été à la fête, contrairement à des concurrents très en vue qui ont perdu pied, à l’image des deux pensionnaires d’André Fabre Goldwaki (Qatar Prix Jean de Chaudenay), Announce (Nys Euronext Prix de Royallieu)et Elusive Wave (Qatar Prix Daniel Wildenstein).

Seul Cirrus des Aigles (26/10) a sauvé l’honneur des favoris, dans le Qatar Prix Dollar. Dans les courses de Groupe, la meilleure réduction kilométrique a été réalisée sur les 1.600 mètres du Qatar Prix Daniel Wildenstein (1’05’’19), soit à 55 km/heure, preuve que la piste était pénible ce samedi. Il n’est pas prévu de pluie, logiquement, dans la nuit de samedi à dimanche, ni dans la matinée dominicale. La température extrêmement douce prévue sur Paris dans les heures à venir (23 à 24 degrés demain après-midi) devrait permettre à la piste de légèrement s’assécher. Elle sera souple, c’est une certitude et décordée à partir de la troisième course.Cette réunion d’ouverture a souri, dans les courses de Groupe, à deux casaques françaises, celle de Henri de Pracomtal, Celtic Celeb montrant ainsi le chemin à son compagnon de couleurs

Kasbah Bliss qui sera, dimanche, au départ du Prix du Cadran, et celle de Jean-Claude-Alain Dupouy, associé avec Xavier Niel (le fondateur de Free), dans la propriété de Cirrus des Aigles. Elle a également permis à Sim Chiboub, homme d’affaires tunisien ayant beaucoup investi ces dernières années dans les courses françaises, de gagner son premier Groupe, grâce à Maria Royal, une fille de Montjeu achetée yearling à Deauville, 50 000 euros. La casaque Strauss, fidèle à la France depuis plusieurs décennies, a également brillé, grâce à Royal Bench, qui avait été jugé digne de courir cet été le Prix Jacques Le Marois, à Deauville (5e). Mieux qu’une consolation pour Robert Collet, après que sa pensionnaire La Boum ait perdu le bénéfice de sa troisième place dans le Qatar Prix de Royallieu, pour avoir changé de ligne et gêné des adversaires. De l’autre côté de la Manche, son fils Rodolphe mettait également à l’honneur le patronyme familial, avec le succès de Saphresa dans les Sun Chariot Stakes à Newmarket.

Côté jockeys, Thierry Thulliez, Gérald Mossé, Franck Blondel et Olivier Peslier ont chacun gagné leur course de Groupe. Un plein succès pour ces cavaliers très expérimentés, face aux jockeys de la jeune génération. 5 800 entrées ont été comptabilisées pour cette première journée, cinquante mille personnes étant attendues ce dimanche. Enfin, concernant les participants au Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, tous les feux étaient annoncés au vert, selon les entourages des différents protagonistes présents.

Groupe EUPHRATE : Conseils en Affaires - Stratégie de communication