3e édition de la biennale d'art contemporain du 1er au 31 octobre 2010 au Havre

Avec le groupe Partouche, l'art contemporain s'impose au Havre  

3e édition de la biennale d'art contemporain du 1er au 31 octobre 2010 

Une thématique : les relations entre art contemporain et bande dessinée, la nouvelle scène de l’égalite Créée en 2006 sous l’égide de Groupe Partouche, la biennale d’art contemporain du Havre est désormais inscrite dans le paysage des événements culturels de haute qualité, investissant des sites emblématiques de la ville où elle accueille des artistes confirmés comme de jeunes artistes émergents. Pour sa 3e édition, la Biennale d’art contemporain arts Le Havre 2010 imagine la relation entre bande dessinée et art contemporain en une nouvelle scène de l’égalité.

  • UNE CRÉATION DE GROUPE PARTOUCHE, UN ACTEUR ÉCONOMIQUE ENGAGÉ EN FAVEUR DE LA CULTURE EN FRANCE

Chaque année, Groupe Partouche engage 13 millions d’euros pour le financement de manifestations culturelles, qu’il s’agisse de musique avec le festival d’art lyrique d’Aix en Provence et le festival de jazz de Juan-les-Pins ou encore d’arts plastiques avec la Biennale d’art contemporain de Lyon. Pour Ari Sebag, directeur général de Groupe Partouche : "Notre Groupe a toute légitimité en matière culturelle, nous sommes des acteurs, à part entière, de la culture en France, et ce depuis de nombreuses décennies". Cette conviction trouve son application dans le cadre de la Biennale d’art contemporain souhaitée par la ville du Havre mais organisée et financée par Groupe Partouche.

La bande dessinée possède depuis longtemps déjà ses maîtres du trait, de la composition, de la planche et de l’art du récit. Pour ne citer qu’eux, il y eut George Herriman avec Krazy Kat ou encore Frank O.King avec Gasoline Alley. Destiné, en apparence, à un public pour enfants, l’Histoire a passé sous silence le graphisme étourdissant des récits d’un Calvo ou d’un Franquin. La contre-culture des années 1970 participera à la légitimité future de la bande dessinée. Elle ne sera plus instrumentalisée, mais gagnera en autonomie. Des auteurs tels Robert Crumb, Moebius, Philippe Druillet ou encore Enki Bilal surent s’affranchir des critères traditionnels et amorcèrent une importante transition : la bande dessinée quitta son statut de "genre" et devint un "format", au même titre que la peinture ou la sculpture. La biennale d’art contemporain du Havre se veut le témoin et l’écho, non pas de cette mutation, mais de cette lente progression. Seront présentées des oeuvres de Vaughn Bodé, Jochen Gerner, Ilan Manouach, Ruppert & Mulot, le collectif Atrabile… Elles sont amenées à entrer en résonance avec le travail d’artistes comme Jean Michel Alberola, Wim Delvoye, Christophe Blanc, Pauline Fondevila, Franck Scurti ou encore Francesc Ruiz. Des thématiques diverses: le rêve, l’amour, la guerre, l’absurde, les icônes de la vie moderne, des détournements pleins d’humour, des visions utopiques d’un monde meilleur, ou des allégories de nos maux de civilisation, guideront les pas des visiteurs vers les différents sites investis. A la Villa Armand Salacrou, la société des régates du Havre, le portique centre d’art contemporain, le musée maritime et portuaire, le cinéma le studio, les travaux de 60 artistes sont à découvrir pendant 1 mois. Un musée éphémère dédié aux artistes de la biennale d’art contemporain prend également place dans le musée maritime et portuaire du Havre.

  • LE PRIX PARTOUCHE DU COURT MÉTRAGE EXPÉRIMENTAL LES 9 ET 10 OCTOBRE 2010

Le cinéma est, lui aussi, au centre de la création contemporaine. C’est pourquoi Ari Sebag, président de l’ABACH -association Biennale d’art contemporain du Havre- et Linda Morren, directrice artistique de la Biennale du Havre lançaient en 2008 le Prix Partouche du court métrage expérimental. En 2010, il se déroulera les samedi 9 et dimanche 10 octobre 2010. Présentant de jeunes auteurs, certains issus des écoles d’art ou de cinéma, d’autres ayant déjà intégré le circuit des galeries et des compétitions officielles, le Prix Partouche a pour ambition de donner une plus grande visibilité à des oeuvres se situant entre les arts plastiques et le cinéma traditionnel. Parmi une vingtaine de vidéos de la sélection offi cielle, 15 seront retenues et soumises à un jury composé de spécialistes du cinéma et de l’art contemporain.

Groupe EUPHRATE : Conseils en Affaires - Stratégie de communication