France : 47 e salon aéronautique du Bourget

Tour de piste des européens

airbus-a380.jpg

A 380

Airbus s’est distingué en enregistrant 425 commandes fermes et en signant des protocoles d’accord pour un total de 303 avions. Louis Gallois, président d’Airbus a rappelé avec clairvoyance que le marché était porteur « Nous sommes sur des sommets en matière de commandes d’avions pour tous les constructeurs. Mais un jour nous aurons à gérer des périodes moins favorables, il faut se préparer à cela ». Comme à son habitude, Airbus a fait une démonstration de force en amenant deux A380, un A330MRT (Multi rôle tanker transport) de ravitaillement. En exposition statique, les futurs passagers de l’Airbus géant qui sera mis en service fin 2007 par Singapore Airlines, se sont empressés de pénétrer à l’intérieur.

Dassault Aviation

falcon7x-dassault.jpg

Falcon 7X 

Acteur incontournable dans le domaine militaire, puisqu’il contribue à la défense de trente pays, était présent sur tous les fronts présentant les trois versions du Rafale équipées du même système d’armes. Les démonstrations en vol étaient assurées par le biplace Rafale B tandis qu’en exposition statique on pouvait voir les monoplaces : le Rafale M dédié au porte-avion et le Rafale C opérant à partir de base terrestre. Capables de se poser sur un porte-avion et de faire de nombreuses missions d’interception, de reconnaissance, d’attaque, etc., les avions Rafale étaient à l’honneur. Dassault Aviation faisait également la promotion du Mirage 2000 déployé actuellement sur divers théâtres d’opérations. Dans le domaine civil, l’avionneur présentait le Falcon dont il a déjà vendu plus de 2000 appareils dans 65 pays. Ces avions indispensables aux hommes d’affaires et aux gouvernements, sont le triréacteur Falcon 7X à très long rayon d’action, le Falcon 7X qui est le premier avion d’affaires au monde équipé de commandes de vol entièrement « pilotables » par ordinateur et le Falcon 2000LX idéal pour des atterrissages courts. Sur le stand de Dassault Aviation, les experts pouvait apprécier la maquette 1/1 du nEUROn, programme européen de démonstrateur technologique du système d’avion de combat non habité (UCAV) dont il a la maîtrise d’œuvre. Le premier vol du prototype né de la coopération européenne entre la France, la Suède, l’Italie, l’Espagne, la Grèce, la Suisse, est prévu en 2011. Dassault aviation et Thales ont mis l’accent sur leur association dans le domaine des drones de reconnaissance de moyenne altitude et de longue endurance.

Thales

Thales a créé dans son pavillon au salon du Bourget un véritable lieu d’échanges et d’informations en présentant ses produits de haute technologie dans un environnement convivial. Les outils spatiaux et l’exploitation des données produits par Thales assurent une indépendance de décision et d'action dans de nombreux domaines stratégiques. Les grandes puissances sont convaincues que l’espace est un outil de souveraineté, les États-Unis avec le concept de Space Dominance, la Russie, et les puissances émergentes, en premier lieu la Chine, l’Inde, et le Brésil augmentent d’année en année leurs budgets spatiaux. Les programmes spatiaux véritablement européens se limitent au domaine civil, sous l’égide de l’Agence spatiale européenne. Dans le domaine militaire, on constate plutôt une juxtaposition de programmes nationaux en matière de télécommunications comme d’observation. Ainsi, les trois programmes d’observation ont été décidés séparément, même si Thales Alenia Space est partie prenante des trois programmes qui sont :

  • Français avec le satellite optique Hélios, pour lequel AAS a réalisé l’instrument de haute résolution. Grâce à des investissements conséquents de Thales et du gouvernement français pour plus de 90M€, Thales Alenia Space dispose de moyens de conception, et de tests pour les instruments optiques de THR uniques en Europe,
  • Allemand SAR Lupe pour lequel Thales Alenia Space a réalisé le Radar,
  •  Italien avec le satellite Dual Radar CosmoSkymed réalisé par Thales Alenia Space.

De même pour les applications militaires, Thales Alenia Space a participé à trois des systèmes de télécommunications spatiales avec les programmes français (système Syracuse sous maîtrise d’œuvre Thales Alenia Space), allemand (satellite SatCOm BW, réalisé par Thales Alenia Space) et italien (satellite Sicral réalisé par Thales Alenia Space).

Lors d’une conférence de presse au Bourget, Denis Ranque, PDG de Thales, a précisé qu’il y avait entre son entreprise et son partenaire italien Finmeccanica des synergies évidentes dans le domaine spatial "Nous détenons trois co-entreprises avec Finmeccanica et participons ensemble à de nombreux programmes spatiaux".

Groupe EUPHRATE : Conseils en Affaires - Stratégie de communication