Egypte : Sommet international pour les investisseurs du 13 au 15 mars 2015

egypte-2.gifLa république arabe d’Egypte organise une grande conférence internationale pour les investisseurs à Charm el-Cheikh du 13 au15 mars 2015. Présidé par le président égyptien, S.E. le Président Abdel Fattah El-Sisi, la Conférence du Développement Economique en Egypte (EEDC) constitue une étape clé dans la réforme mise en place par le gouvernement pour accélérer le développement économique du pays.

De nombreux porte-parole de stature internationale ont déjà confirmé leur présence:

• Jim Yong Kim, Président de la Banque Mondiale et Jin-Yong Cai, Vice-président exécutif et directeur général de l’IFC

• Mohamed El-Erian, Président du Conseil de développement économique du Président des Etats-Unis Barack Obama, Conseiller économique en chef d’Allianz

• Paul Polman, CEO d’Unilever

• Bob Dudley, Group Chief Executive de BP

• Peter Orszag Vice Président Corporate & Investment Banking de Citigroup

• Jeff Immelt, Président et CEO de GE

• Ken Jacobs, Président et CEO de Lazard

• Shayne Nelson, CEO de Emirates NBD

• Ahmad Abdulkarim Julfar, CEO d’Etisalat Group

• Sir Martin Sorrell, CEO du groupe WPP

Font partie du comité de pilotage de la Conférence les personnalités suivantes : le Premier ministre égyptien M. Mahlab ; le ministre égyptien des Finances, Hany Kadry, le ministre égyptien de la Coopération internationale, le Dr. Naglaa El Ahwany et le ministre égyptien du Commerce et de l’Industrie, Mounir Fakhry Abdel Nour ; le ministre saoudien des Finances, Dr. Ibrahim Al Assaf; et le ministre d’État des EAU, le Dr. Sultan Al Jaber.

Il est prévu que le Président El-Sisi rencontre des dirigeants politiques et économiques en tête-à-tête tout au long de la conférence. Le gouvernement égyptien y présentera sa politique macroéconomique à moyen terme et expliquera comment il entend se concentrer sur les secteurs présentant le potentiel économique le plus élevé. Les sujets abordés lors de la conférence toucheront à l’avenir de l’Egypte, à l’énergie, l’innovation, l’emploi, l’ascension sociale, les marchés financiers et le projet de développement du canal de Suez.

Les participants à la conférence auront également des présentations sur des opportunités d’investissement spécifiques réservées aux investisseurs internationaux: « A l’occasion de cette conférence, 14 banques d’investissement locales étudient actuellement 40 projets qui seront présentés aux investisseurs présents à la Conférence. 15 à 20 de ces projets seront immédiatement viables et réalisables. Le reste sera présenté aux investisseurs au cours des prochains mois », a indiqué le ministre égyptien de l’Investissement, Ashraf Salman. « Cet événement est vital pour l’avenir du peuple égyptien et pour la stabilité de la région », a déclaré le ministre de la Coopération internationale, le Dr Naglaa El Ahwany.

L’Arabie saoudite est le partenaire de l’Egypte pour cette conférence », a souligné le ministre saoudien des Finances M. Al Assaf. Le ministre d’Etat émirati, le Dr. Sultan Al Jaber a déclaré que la Conférence était « une première étape dans la mise en oeuvre d’une stratégie plus large qui doit assurer la relance économique de l’Egypte », ajoutant que l’événement mettra l’accent sur les opportunités d’investissement dans les infrastructures et les industries clés.

À propos de la réforme économique égyptienne:

La Conférence du Développement Economique en Egypte fait partie d’un ambitieux programme de réformes en cours pour restructurer l’économie et transformer les fondamentaux économiques du pays.

Le gouvernement est en train de transformer son approche économique et ses liens avec le secteur privé, tout en développant le capital humain du pays et en aidant les classes les moins privilégiées de la société à atteindre des niveaux de revenus plus élevés.

Les réformes en cours comprennent

• Des accords sur de nouvelles lois minières et concernant le micro-financement

• Le remboursement des arriérés dans le secteur de l’énergie

• La mise en oeuvre d’une politique de taux de change plus flexible.

D’autres réformes devraient faire l’objet d’annonces avant la Conférence, notamment une nouvelle loi sur l’investissement, un nouveau cadre règlementaire pour la gestion des terres, des modifications aux régimes des sociétés et aux lois sur l’électricité, des plans d’action sectoriels pour exploiter le potentiel de croissance au niveau micro-économique.

Une reprise économique commence à se manifester avec un taux de croissance de 6,8% au premier trimestre de l’exercice en cours. Le gouvernement égyptien prévoit que le taux pour cette année de la croissance sera supérieur à 4%, soit plus que l’objectif initial.

Les progrès de l’Egypte ont été appréciés par les agences de notation internationales, le FMI et la Banque mondiale entre autres.

De grandes sociétés multinationales comme Nestlé, Kellogg’s et Vodafone ont annoncé des investissements importants en Egypte au cours du seul mois dernier.

 

 

Groupe EUPHRATE : Conseils en Affaires - Stratégie de communication